Skip to Primary Navigation Skip to Site Navigation Skip to Main Content All 3M.com Site Map

Techniques d'auscultation


Les conseils suivants sont des recommandations pour un résultat performant :
 
1. L'environnement doit être silencieux et la température agréable [Elimine les bruits parasites et facilite l'inspection cardiaque] 

2. Le patient doit être torse nu. [Le stéthoscope doit être directement placé sur la poitrine]

3. Le patient doit être examiné successivement en décubitus dorsal sur la table d'examen, puis en décubitus latéral gauche et en position assise (voir Diagramme A) [Différents sons, et surtout les sons anormaux, peuvent être découverts dans diverses positions] 

4. La possibilité d'examiner le patient du côté droit [Réduit les éventuels bruits parasites dus au frottement de la tubulure contre des objets]

5. Utiliser un stéthoscope qui comporte à la fois une cloche et une membrane, ou un pavillon permettant ces deux utilisations. [La cloche posée légèrement sur la poitrine permet d'entendre les sons de basse fréquence. La membrane appuyée fermement permet d'entrendre les sons de haute fréquence] 

6. Schéma d'une auscultation (voir Diagramme B). Quatre zones au moins doivent être auscultées, en utilisant d'abord la membrane puis la cloche : 

a. Foyer tricuspidien - quatrième espace intercostal gauche. C'est dans cette zone que s'entendent le mieux les sons de la valve tricuspide et du ventricule droit. 
 
b. Foyer mitral - cinquième espace intercostal gauche sur la ligne médio-claviculaire. C'est dans cette zone que s'entendent le mieux les sons mitraux et du ventricule gauche. 

Techniques d'auscultation Diagramme A


Techniques d'auscultation Diagramme B

c. Foyer aortique : deuxième espace intercostal droit. Permet la meilleure écoute des sons de la valve aortique. 
 
d. Foyer pulmonaire - deuxième espace intercostal gauche. Permet la meilleur écoute de la valve pulmonaire. 
 
7. Avoir une écoute sélective [il faut écouter un son à la fois. Pendant l'écoute des sons en diastole, il faut ignorer les sons de systole] 
 
Le processus listé ci-dessus n'est qu'une manière de faire parmi d'autres. La chose importante à retenir est que les quatre zones mentionnées doivent toujours être auscultées, et que pour chacune d'entre elles, il faut écouter les sons de haute et de basse fréquences.
Techniques d'auscultation