Skip to Primary Navigation Skip to Site Navigation Skip to Main Content All 3M.com Site Map

Les vols de données ont souvent lieu en dehors du bureau: L'absence de filtre de confidentialité – un facteur de risque


Avril 2011

Une étude récemment réalisée par People Security à la demande de 3M - fabricant de filtres de confidentialité - montre que deux tiers des employés exposent les données confidentielles à un risque de vol lorsqu'ils travaillent dans des lieux publics. Or, la majeure partie des entreprises n'a pas de directives ni de mesures concrètes pour protéger leurs données sensibles de l'espionnage sur écran.

L'étude se base sur une enquête effectuée auprès de 800 hommes et femmes d'affaires et sur une expérience réalisée au cours d'une conférence IT de grande envergure durant laquelle l'usage d'ordinateurs et des mesures de sécurisation des données inhérentes à ceux-ci ont été contrôlés. «Du fait du nombre croissant d'hommes et de femmes d'affaires mobiles, qui emportent des données sensibles en dehors du bureau, la «lecture indiscrète» de données internes n'est plus une distraction anodine, mais peut signifier une faille dans la sécurité des données d'entreprises», a déclaré M. Hugh Thompson, Chief Security Strategist de People Security. «Car de nos jours, les appareils photo smartphones permettent d'obtenir une excellente résolution, de telle sorte que les voleurs de données confidentielles peuvent les photographier sur l'écran de l'ordinateur.»

Plus de la moitié des personnes interrogées travaillent au moins une heure par semaine dans des lieux publics. Dans ce cadre, ils sont nombreux à lire leurs e-mails, 42 % des données financières de l'entreprise, et même un quart consulte des numéros de cartes de crédit et d'assurances sociales de clients, voire des informations concernant les patients (15 %). De cette manière, environ deux tiers des employés exposent des données sensibles de leur entreprise en travaillant en dehors de leur bureau à un risque de vol de données. Or, il se trouve que la majeure partie des entreprises n'ont aucune mesure concrète qui concerne le travail dans les lieux publics. 79 % n'ont aucune directive qui prévoit dans cette optique l'usage de filtres de confidentialité.

Bien que 80 % des personnes interrogées pensent que des lecteurs indiscrets constituent un risque, la majeure partie des utilisateurs – soit 65 % – optent pour l'utilisation de leur ordinateur sans filtre de confidentialité. La protection contre le vol de données sur écran ne fait pas encore l'objet d'une attention suffisante: VPN Access (46 %), logiciels de cryptage (38 %), authentification à deux facteurs (38 %) sont bien plus utilisés que les filtres de confidentialité (13 %).

La majeure partie des hommes et femmes d'affaires déclare pourtant qu'ils pourraient travailler plus productivement en extérieur s'ils étaient sûrs que personne ne puisse lire sur leur écran. Les entreprises pourraient donc accroître la productivité de leur personnel en équipant leurs collaborateurs des accessoires nécessaires pour protéger les informations confidentielles. «On en est certes conscient, mais la menace de vol de données sur écran figure depuis toujours en fin de liste des priorités», selon John Stoxen, 3M Director of Business Conduct and Compliance. «Les résultats de cette étude devraient inciter les entreprises à reconsidérer leurs directives de sécurisation des données. Chez 3M, nous abordons ce risque en obligeant nos collaborateurs à protéger les données sensibles dans les lieux publics à l'aide de filtres de confidentialité.»

Pour en savoir plus ou télécharger l'étude, rendez-vous sur le site www.3MPrivacyFilters.com/whitepapers .

Downloads Contact
Fichier ZIP avec communiqué
de presse et images

Contact presse
Urs Walter
Tel.: 044 724 93 83
Fax: 044 724 91 88
E-Mail: uwalter@mmm.com

Contact client :
Sonia Salgado
Tel.: 044 724 94 54
Fax: 044 724 91 88
E-Mail: ssalgado@mmm.com
www.privacyfilter.ch
 Scotch and Art